La Résurrection du Christ : Pâques

Christ est ressuscité !




Textes des offices du saint et lumineux dimanche de Pâques


Le Soleil de justice, disparu depuis trois jours, Se lève aujourd’hui et illumine toute la création. Christ, au tombeau pendant trois jours, et existant avant les siècles ! Il pousse comme une vigne et remplit de joie toute la terre habitée : fixons nos yeux sur La lumière sans déclin et soyons remplis de la joie de cette Lumière. Les portes des enfers sont brisées par Lui, les morts se dressent comme d’un sommeil : le Christ, résurrection des morts, a réveillé Adam. Le Christ, résurrection des morts, est ressuscité et a délivré Ève de la malédiction. Le Christ est ressuscité, Lui la résurrection, et Il a transfiguré dans la beauté ce qui était sans beauté ni éclat. Le Seigneur comme un dormeur S’est éveillé et a déjoué toutes les ruses de l’ennemi. Il est ressuscité et Il donne la Joie à toute la création. Il est ressuscité et la prison de l’enfer a été évacuée. Il est ressuscité et a transformé le corruptible en incorruptible. Le Christ ressuscité a rétabli Adam dans sa dignité première d’immortel.

Saint Épiphane, évêque de Salamine († 403)


Oui, le Sauveur est venu. Il est mort, et Il a tué la mort. Il a mis à la mort un terme en Lui. Il l’a assumée et il l’a tuée. Où donc est maintenant la mort ? Cherche-la dans le Christ et elle n’y est plus. Elle y a été, mais elle est morte là. Ô vie, mort de la mort ! La mort mourra aussi en nous. Ce qui s’est accompli dans la Tête s’accomplira aussi dans les membres, et la mort mourra aussi en nous.

Saint Augustin, évêque d’Hippone († 430)


Homélie de Saint Jean Chrysostome (4e siècle) lue au cours des matines de Pâques

Que tout homme pieux et aimant Dieu jouisse de cette belle et lumineuse solennité ;
Que tout serviteur fidèle entre joyeux dans la joie de son maître.
Que celui sui s’est donné la peine de jeûner reçoive maintenant le dernier qui lui revient.
Que celui qui a travaillé dès la première heure reçoive à présent son juste salaire.
Si quelqu’un est venu après la troisième heure qu’il célèbre cette fête dans la reconnaissance.
Si quelqu’un a tardé jusqu’à près la sixième qu’il n’ait aucune hésitation, car il ne perdra rien.
S’il en est un qui a remis jusqu’à la neuvième qu’il approche sans hésitation et sans crainte.
Et s’il en est un qui a traîné jusqu’à la onzième heure qu’il ne craigne pas son nonchaloir.
Le Seigneur est généreux et il reçoit le dernier comme le premier : il admet au repos celui qui vient à la onzième heure comme le travailleur de la première.
Du dernier il a pitié et il prend soin du premier.
A celui-ci il donne, à l’autre il fait grâce,
Il reçoit l’œuvre et il accueille avec amour la bonne volonté. Il honore l’action , il loue la bonne disposition ;
Ainsi donc, entrez tous dans la joie de votre Maître et les premiers et les seconds , vous recevrez la récompense.
Riches et pauvres ensemble, soyez en fête
Abstinents et paresseux, honorez ce jour
Vous qui avez jeûné et vous qui ne l’avez pas fait, réjouissez-vous aujourd’hui
La table est chargée , goûtez -en tous . Le veau gras ne manque pas
Que personne ne s’en retourne avec sa faim . Tous goûtez au banquet de la foi !
Tous recueillez les richesses de la miséricorde
Que personne ne se lamente sur sa pauvreté car le Royaume commun est apparu.
Que personne ne se plaigne de ses péchés car le pardon a jailli du tombeau.
Que personne ne craigne la mort , car la mort su Sauveur nous a délivrés.
Il l’a éteinte, après avoir été retenu par elle .
Celui qui est descendu aux enfers a dépouillé l’Enfer.
Il l’a rendu amer pour avoir goûté à sa chair. Et cela Isaie l’avait prédit ; l’Enfer , dit-il, a été rendu amer parce qu’il a été anéanti.
Il est devenu amer parce qu’il a été mis à mort ;
Il est devenu amer parce qu il a été terrassé ;
Il est devenu amer parce qu’il a été enchaîné.
Il avait pris un corps et il s’est trouvé devant un Dieu ;
Il avait pris de la terre et il a rencontré le ciel ;
Il avait pris ce qu’il avait vu et il est tombé à cause de ce qu’il n’avait pas vu :
O Mort , où est ton aiguillon ? Enfer où est ta victoire ?
Le Christ est ressuscité et tu as été précipité !
Le Christ est ressuscité et les démons sont tombés !
Le Christ est ressuscité et les anges sont la dans joie !
Le Christ est ressuscité et la vie règne !
.le Christ est ressuscité et il n’y a plus un mort au tombeau.
Car le Christ ressuscité des morts est devenu prémices de défunts
A Lui gloire et puissance, dans les siècles des siècles . Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *