Vendredi 3 avril : Acathiste à la Très sainte Mère de Dieu

Document : Office de l’Acathiste

Lorsque le terme « acathiste » est utilisé seul, il se réfère communément à l’hymne originale, celle adressée à la Mère de Dieu et attribuée honorifiquement à saint Romanos le Mélode. On raconte que la Théotokos lui apparut, lui donna un rouleau et lui ordonna de le manger. Et là s’accomplit le miracle : Romanos reçut une voix magnifique et mélodieuse, et simultanément, le don de la poésie. Cette Hymne est souvent divisée en 4 parties et chantée lors des Offices des « Salutations à la Mère de Dieu » les 4 premiers vendredi soir du Grand Carême; l’Acathiste est chantée en entier le 5ème vendredi soir. Traditionnellement, elle est incluse dans l’Orthros (matines) du 5ème samedi du Grand Carême. Dans les monastères de tradition athonite, l’Acathiste entière est habituellement insérée la nuit à Complies.

Les 4 sections dans lesquelles l’Acathiste est divisée correspondent aux thèmes de
l’Annonciation, de la Nativité, au Christ et à la Théotokos elle-même.

En grec, l’Hymne elle-même forme un acrostiche alphabétique – c’est-à-dire que chaque ikos commence par une lettre de l’alphabet grec, dans l’ordre – et elle consiste en 12 ikos longs et 12 courts. Chaque long ikos comporte une strophe de 7 lignes suivie de 6 couplets, utilisant rime, assonance et allitération, commençant par le mot « Chaire » (traduit par « Réjouis-toi! ») et s’achevant par le refrain « Réjouis-toi, épouse inépousée! » Dans l’ikos court, la strophe de 7 lignes est suivie par le refrain « Alléluia! »

L’Office des Salutations à la Mère de Dieu, est souvent appelé par son nom grec
Χαιρετισμο / Chairetismoi / Heretismoi, venant du refrain Χαιρε/Chaire! Si souvent
repris dans l’Hymne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *